Histoire du Shiatsu

Les traces les plus anciennes de thérapies manuelles remontent au VIème siècle avec l'apport, sous le nom de Kampô, des techniques fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise dont le massage, physique et énergétique. C'est cette dimension du Kampô qui prit le nom d'Anma ou Amma, terminologie que l'on voit apparaître dans des écrits vers 700 et qui fut utilisée ensuite tout au long de l'histoire du Japon.

Celle-ci fut à cette époque très pratiquée par des aveugles dont la qualité de toucher était très appréciée, au point qu'à la fin du XIXème siècle le terme Amma, qui désigne le massage, servait également à désigner les aveugles.

Il existe des écrits sur le traitement Shiatsu et notamment sur le Shiatsu "ampuku" (du ventre) datant de plus de 150 ans comme celui écrit par Shinsai Ota par exemple.

Le Shiatsu est la synthèse des médecines autochtones du Japon et des médecines énergétiques introduites au VIème siècle en provenance de Chine. Il est le résultat de siècles de pratiques manuelles et énergétiques transmises générations après générations, réinterprétées et parfois modifiées au sein d’une société traditionnelle.

Shiatsu est une appellation générique qui se traduit en Japonais par           « pression digitale ». Il n’existe pas un shiatsu, mais des shiatsu, c’est la raison pour laquelle dans la première partie du 20ième siècle on parlait de shiatsu selon telle école, selon tel ou tel maitre.

Du Japon au Sud de l’Asie, se rencontrent fréquemment des disciplines identiques. Elles sont si proches du Shiatsu qu’il est difficile de les différencier, tel le » Nuad Thaï » répandu au Laos et en Thaïlande dans l’enceinte des monastères bouddhistes.

Au début du 20ème siècle, le japonais Tokujiro Namikoshi (1905-2000) a été à l'origine de la création du Shiatsu moderne, issu du massage traditionnel japonais Anma. Il a développé sa technique dès l'âge de sept ans alors qu'il tentait de soulager les malaises de sa mère souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Il a constaté qu'elle se sentait mieux lorsqu'il usait de pression avec ses pouces au lieu d'effleurement et de massage. Ses maux ont finalement disparu et elle a vécu en bonne santé jusqu'à l'âge de 88 ans.

Namikoshi a mis l'accent sur la physiologie et l'anatomie et délaissé la fonction des méridiens, pour rendre le Shiatsu plus accessible au mode de pensée occidental.

Quelques années plus tard, Shizuto Masunaga, élève de Namikoshi, a réintroduit à la pratique du Shiatsu la théorie de la Médecine Traditionnelle Chinoise (Cinq Eléments, Yin et Yang, Méridiens).

Namikoshi écrivait lui-même dans son "traité de thérapeutique manuelle japonaise Shiatsu" que:

« Le Shiatsu donnera une vitalité nouvelle à l'employé de bureau et stimulera en lui l'esprit d'entreprise dont il ne se serait jamais cru capable. Il permettra à l'enseignant de transformer des cancres en élèves très doués et à l'épouse d'avoir un mari heureux et en bonne santé".

La pratique et l'action du Shiatsu sont perçues et voulues comme globales et agissantes tant sur les plans physique, psychique et spirituelle. Le fait que le Shiatsu soit une pratique "vivante" où différents courants coexistent en est également un signe incontestable.

L'après deuxième guerre mondiale vit la reconnaissance officielle du Shiatsu comme "thérapeutique" par le Ministère de la Santé japonais qui le définit en 1955 comme suit: "Shiatsu est une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques".

—le Shiatsu reste totalement inscrit comme une pratique d'hygiène thérapeutique dont les fondements appartiennent à l'inconscient collectif et ne sont à aucun moment discutés ou remis en cause.

Le Shiatsu, est un art du "bien-être " compris dans son sens le plus large et le plus noble. Il est issu des techniques de massage chinois et apporte détente, décontraction et confort.

De ce point de vue, il s'agit d'un outil remarquablement efficace.

Mais bien au delà, le Shiatsu est également et avant tout, une pratique de santé.

Reconnu médecine officielle au Japon, le Shiatsu vise à rétablir dans le corps humain, la circulation harmonieuse de ces flux vitaux que l'on appelle de façon générique "énergies".

Il est en cela une pratique de santé étonnante. Bien avant le symptôme, l'approche énergétique orientale agit sur le terrain et l'état de santé, et ne lutte pas contre la maladie mais soutient l4organisme dans son autorégulation.

S'inscrivant dans cette vision, le Shiatsu n'est par conséquent à aucun moment en lutte, concurrence ou conflit avec la médecine moderne.

 Il ne se préoccupe pas du symptôme, ce n'est pas son propos: le Shiatsu s'intéresse à la préservation de l'état de santé.

Le Shiatsu utilise  sont des méridiens et des points connus en acupuncture. Les étirements et les pressions exercés libèrent des tensions emmagasinées, témoins de déséquilibres dans les flux énergétiques.

Véritable "pratique de santé", le Shiatsu nous aide à gérer et éliminer des tensions d'ordre physiologique, celles-ci n'étant en fait bien souvent que les manifestations visibles d'autres déséquilibres intérieurs.

 

Le Shiatsu, technique japonaise de soins

 

Thérapie par pression des doigts, le Shiatsu permet l’auto régulation de l’organisme en agissant sur des méridiens d’acupuncture et sur le tissu conjonctif

Le shiatsu va agir sur les douleurs, tensions, problèmes digestif, stress…

Le shiatsu va travailler en profondeur et agir également au niveau psycho émotionnel en agissant sur le système conjonctif.

Aujourd’hui les scientifiques découvrent la structure de ce tissu : en effet il est  compose d’assemblages de petits canaux par lesquels circulent l’information, comme un cristal de quartz. Le corps est un donc un puissant résonateur.

C’est le siège des mémoires. Tous les organes sont composés de tissus conjonctifs.

Le shiatsu va permettre la circulation de tous les fluides corporels et ainsi maintenir l’homéostasie.

Il va agir sur le  système nerveux central par le biais des ganglions nerveux situés le long de la colonne vertébrale. 
 
Les organes auront leur fonction améliorée, le sommeil sera de meilleur qualité, l’état de stress sera fortement diminué, la posture sera modifiée, entraînant un meilleur équilibre psychique.

Indications

  • Détente et bien-être.
  • Insomnie et trouble du sommeil
  • Mauvaise digestion, constipation,
  • Fatigue
  • Douleur de dos, problèmes articulaires
  • Migraine, céphalée,
  • Vertiges
  • Aide pour le sevrage des addictions.
  • Accompagnement durant la pré ménopause, et ménopause.
  • Soulager le dos et les lombaires pendant la grossesse.
  • Sport Préparation aux épreuves sportives et récupération après les compétitions.
  • Fibromyalgie
 
Le contact avec les organes est important, ils ont leur propre aura, ils sont le logis de nos émotions :
  • Le Foie est le logis de la colère
  • Le Cœur est le logis de la rancœur
  • La Rate est le logis de l'obsession
  • Le Poumon est le logis de la tristesse
  • Le Rein est le logis de la peur

Ainsi en intervenant sur le corps énergétique des modifications de l'émotionnel apparaisse tout en respectant totalement l'écologie de la personne traitée